La décontamination des surfaces pour prévenir des contaminations microbiologiques

Carnet n°2 : La décontamination des surfaces pour prévenir les contaminations microbiologiques

Télécharger le carnet scientifique

La contamination microbiologique est définie par la présence d’un élément microbiologique indésirable (bactérie, champignon, virus, parasite) dans un produit ou dans l’environnement (surface, air, eau). La pandémie de COVID-19 a mis en lumière aux yeux de tous l’importance de la décontamination des surfaces pour éviter la propagation des maladies. Ce carnet scientifique fait le point sur la décontamination non dirigée des surfaces.

Les différents types de contamination et les paramètres de la décontamination

Ce carnet scientifique vous présente la différence entre désinfection et décontamination.

Un cycle de désinfection des surfaces par voie aérienne (DSVA) se décompose en quatre phases successives présentées dans ce carnet. Le cercle de Sinner et divers paramètres du procédé de DSVA liés à l’environnement sont également abordés.

Les différentes méthodes de décontamination des surfaces

Physiques, chimiques, DSVA… les différentes méthodes de décontamination des surfaces sont présentées pour permettre de recommander la plus adaptée à chaque usage. Un tableau des 3 technologies de décontamination est ainsi proposé, permettant de comparer les risques, coûts, impacts environnementaux, types d’utilisation et efficacité (virus, bactéries, champignons, levures, moisissures…)

L’importance de la qualification

Compte tenu des applications et de la diversité des environnements ciblés, une démarche de validation in situ dans les conditions d’application de la DSVA est requise. Ces validations doivent être systématiques lors de la mise en place de tout procédé de DSVA : elles sont d’ordre physique, chimique et biologique et développées dans ce 2ème carnet scientifique.

Back to Top